Soirée B.L.U.E.S

Chicago BLUES 2

Pas de référence à notre moral dans ce titre (tout va bien), mais plutôt – comme vous vous en doutez – à la musique… On ne pouvait pas faire étape par Chicago, la capitale du blues, sans passer au moins une soirée par un des nombreux clubs de la ville. Le choix ne manquait pas, des groupes différents jouent partout tous les soirs de la semaine. Pour cette soirée on a donc choisi un tout petit club au nom évocateur : le B.L.U.E.S.

Mercredi il fait gris. Le soleil d’été a disparu pour laisser place a une petite pluie fine et a des températures glaciales (14°C)! Notre hôte nous avait prévenus, à Chicago on passe de l’été à l’hiver en deux semaines.On souriait en entendant ça alors qu’on rentrait de la plage, mais on a vite constaté que c’était vrai. Ce jour là, il était donc plus que nécessaire qu’on se réchauffe un peu… On s’est dit qu’une soirée blues ferait parfaitement l’affaire.

Sous la pluie

Nous voila donc à la recherche de billets sur internet et oh miracle, on trouve des places a 2 dollars pour une représentation qui a lieu le soir même. On jette un œil au guide, le club a l’air sympa. Nos hôtes ne connaissent pas, mais ils connaissent le club d’en face qui lui est apparenté et ils nous disent que c’est très bien. Il n’en faut pas plus pour nous décider.

Comme il faut faire imprimer nos entrées et qu’on veut manger un morceau au restaurant avant le concert, on part en avance pour le club. Heureusement… Après 1h de métro et de bus, arrivés devant la porte du club, on se rend compte qu’on n’a pas pris nos passeports. Et comme ici on ne peut pas entrer dans un lieu où on consomme de l’alcool sans prouver que l’on a plus de 21ans, il ne nous reste plus qu’à faire demi-tour. Tant pis pour le resto!

Chicago BLUES inside 2

La soirée commençait à 21h30, et à notre arrivée à 21h40 les musiciens jouent déjà. La salle est relativement petite et toute en longueur avec un grand bar sur le plus long côté. Quelques personnes sont assises le long du bar et d’autres sont regroupés au fond de la salle, vers la petite scène. Il n’y a pas trop de monde, mais il y a déjà de l’ambiance.

DSCN4731

La musique a l’air sympa et entraînante. On fini par trouver deux tabourets non réservés juste au milieu de la salle. Juste à côté de nous, un groupe de soixantenaires est venu prendre une bonne bière (et six whiskys) entre copains après une dure journée de travail. On remarque que le public est vraiment diversifié avec des jeunes, des vieux, des groupes, des gens seuls. L’athmosphère est détendue et comme souvent il n’y a pas de tenue reglementaire : les paillettes côtoient les costumes de travail ou les tee-shirts relax. Un bon point pour nous qui avons sorti les K-ways baskets!

Inside blues 3

Au fur et à mesure de la soirée, les morceaux s’enchaînent et la salle se rempli jusqu’à craquer. Les musiciens passent de morceaux entraînants à des morceaux plus doux, de leurs propres compositions de blues à des reprises d’autre styles de musique : Stevie Wonder, Jimmy Hendrix ou Louis Armstrong. Même si l’ambiance ne ressort pas sur la video, on ne résiste pas a l’envie de partager quelques minutes de la soiree avec vous…

Au bout de deux bonnes heures de musique, presque tous les musiciens quittent la scène. Mais ce n’est pas fini : le chanteur/saxophoniste appelle d’autres musiciens qui étaient repartis un peu partout dans la salle et les invite tour a tour a venir jouer quelques morceaux avec lui. La soiree est partie pour finir au petit matin. Nous on repart vers 1h30 pour être surs d’avoir encore un métro et rentrer à la maison qui se trouve à l’autre bout de la ville.

DSCN4761 (2)

 

On ne savait pas trop a quoi s’attendre pour cette soiree, et on a meme failli abandonner quand il a fallu retourner chercher nos papiers a la maison. Finalement on est ressorti du club vraiment conquis. Vivement la Nouvelle-Orleans pour une soiree jazz :)

Pour ceux que ça intérresse, voici le lien du club :  B.L.U.E.S : http://www.chicagobluesbar.com

Pour nous il est temps d’aller dormir, on vous retrouve bientôt pour une balade a Chicago!

 

10 comments

  1. Cette petite soirée avait l’air super sympa! Vous avez bien fait de revenir…..d’ailleurs je vois que vous ne changez pas…toujours à la bourre après avoir oublié quelque chose hihihi :)
    Le groupe de soixantenaires devait avoir une belle tête le lendemain matin au travail!
    Thomas: T’aurais pu leur faire un petit solo au saxo le temps que les autres musiciens arrivent sur la scène quand même!!

    1. Marion : Oui on a bien fait de revenir, et oui, on ne change pas (enfin, Thomas va dire que c’est surtout moi qui ne change pas!)… Je ne sais pas quelle tête avaient les soixantenaires le lendemain, mais le soir même ils étaient a fond dedans. Bon, ils sont partis avant nous donc ça devait aller. Ils étaient sympas, ils nous ont même proposé leur carrot cake parce qu’ils ne l’avaient pas mangé :) On a dit non merci, donc ils sont repartis avec leur petite boite ;)
      Thomas : Pour le saxo, j’ai pas voulu, j’avais pas envie de les faire pleurer (je suis trop bon) :)

  2. Alors là! Super petit article à mettre entre toutes les mains , plutôt entre toutes les oreilles merci beaucoup pour nous avoir emmenés dans ce club et merci pour le lien.Est-ce que ça ne vous donne pas envie de vous remettre à la musique ? Bisous

    1. Merci! C’est dommage parce que la video ne rend vraiment pas, en vrai il y avait une super bonne ambiance! Pour ce qui est de nous remettre à la musique, en feignants que nous sommes, on préfère l’écouter que de devoir jouer :) Bisous!

Répondre à Arthur etChristiane Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>