Retour à la Nouvelle-Orléans

DSCN7275 (3)

Il est temps de faire un petit saut en arrière pour revenir sur notre séjour à la Nouvelle-Orléans. Nous y avons passé une semaine avant de partir pour l’Alabama. Ce séjour dans la ville entre visite des quartiers historiques, fanfares et match de football a été largement à la hauteur de nos attentes…

On était impatient d’arriver à la Nouvelle-Orléans et de voir si la réalité de la ville était à la hauteur de ce que nous imaginions. Pour nous, c’était la ville du sud des Etats-unis par excellence avec en plus la musique omniprésente, la fête, les bars de Bourbon Street et en même temps la douceur de vivre. On attendait aussi de voir comment la ville avait pu se remettre du passage de l’ouragan Katrina il y a déjà 9 ans.

L’arrivée dans notre quartier…

Notre première impression en arrivant dans notre quartier est un peu mitigée. Près d’une maison sur trois est à moitié détruite et à l’abandon, il n’y a pas de trottoirs, ni de route bien définis… En fait, le quartier et d’autres autour comme Trémé qui est plus connu, étaient sous huit pieds d’eau (environ 2,3m) après le passage de Katrina. Après l’ouragan, certains habitants sont partis vivre ailleurs et d’autre n’ont pas eu les moyens de tout réparer.

DSCN7488_collage

Mais après avoir navigué dans le quartier pendant une semaine, on voit quand même que malgré leurs airs abandonnés, certaines maisons sont en cours de rénovation et vu le nombre de chantiers que l’on a croisé, le quartier aura sans doute beaucoup changé d’ici quelques temps. Malgré tout, on a été marqué par la différence d’ambiances entre les différents quartiers de la ville et aussi entre le jour et la nuit. Pourtant on commence à être habitué à traverser des quartiers un peu bizarres, mais ici on ne s’est pas trop amusé à trainer n’importe où sans savoir où on mettait les pieds… On savait aussi que la Nouvelle-Orléans à la réputation d’être l’une des villes les plus violentes des Etats-unis.

Quartier2

On a surtout vu la différence entre les quartiers touristiques situés le long du Mississipi comme le quartier français et le garden disctrict qui sont blancs et plutôt aisés et les quartiers plus pauvres situés derrière les immenses ponts d’autoroutes. Malgré le fait qu’ils aient été plus touchés par l’ouragan, on a eu l’impression qu’ils sont un peu délaissés par la ville au profit des beaux quartiers… Mais peut-être que cette impression changera quand les chantiers seront achevés et que les gens seront revenus vivre ici…

Même si on sent une différence entre les quartiers plus touristiques et les autres, on a aimé se promener dans le quartier « français », le quartier de Marigny et le garden district un peu plus à l’ouest. On a trouvé que ces quartiers restent vivants et athentiques tout en étant plein de charme.

Découverte du quartier français…

Comme jeudi était férié avec Thanksgiving, on a préféré attendre vendredi pour réellement aprenter le quartier français (on y a quand même fait un passage la veille, mais on y reviendra dans un prochain article!). On a commencé la balade le long du Mississipi où on a pu admirer l’un des grands pont qui rejoint la Nouvelle-Orléans et les bateaux à aubes qui font des tours sur le fleuve. Puis on a rejoint le Vieux Carré en passant entre des grandes digues qui protègent la ville en cas d’inondation. Et comme la Nouvelle-Orléans est construite en-dessous du niveau de la mer et qu’elle est entourée d’eau, on comprend vite l’utilité de ces digues !

Bateau

Le quartier en lui même est très chouette avec ses galeries en fer forgé et ses petites maisons en bois, notamment les shotgun houses, des maisons toutes étroites et peintes de toutes les couleurs. Ça ressemble exactement à ce qu’on imaginait de la ville.

Quartier francais

 

DSCN6949

 

NO

L’ambiance y est plutôt tranquille, excepté sur Bourbon Street avec ses clubs, ses bars, la musique qui sort d’un peu partout, l’odeur d’alcool qui l’accompagne et les fêtards (et touristes) qui la parcourent. On trouve aussi pas mal de colliers en perles qui pendent par-ci par-là. On a même réussi à en attraper quelques uns qui étaient lancés depuis un balcon. Il y a plusieurs versions pour la signification de ces colliers qui collent bien avec l’ambiance club de strip-tease/fête qui règne là-bas, mais comme on ne sait pas ce qui est vrai, on a préféré voir là un petit rappel de Mardi Gras:)

DSCN6996BourbonLes musiciens aussi ne sont pas des légendes, et on a croisé pas mal de gens qui se promenaient avec une trompette, un saxophone ou un tuba. Du coup, il y a des groupes qui jouent un peu partout, dans les clubs, mais aussi dans la rue, dans les parcs… C’est vraiment sympa.

Musique

Un tour dans le Garden District.

Quelques jours plus tard, on a décidé d’aller se promener dans le garden district, un quartier plus résidentiel pas très loin du quartier français. Après avoir tourné un peu à la recherche d’une place de parking, nous voilà partis le long de Charles Street, l’une des artères principales de la ville. Le cadre est assez chouette avec les grands arbres qui encadrent la rue et le cable car qui passe au milieu.

charles st

Puis on s’est dirigé plus au cœur du quartier et là encore on a trouvé que tout avait beaucoup de charme… Peut-être à grâce aux chênes tout tordus qui poussent le long des trottoirs et peut-être aussi grâce aux grandes maisons avec leur porche et leurs chaises à bascules qui semblent n’attendre que nous ! Marion s’y voyait bien avec un bouquin et un petit cocktail pour passer les soirs d’été :)

Garden

Après avoir navigué au hasard dans les rues, on a fini par arriver sur Magasin Street, l’artère commerçante au sud du quartier. Là il y a plus de monde et de jeunes en particulier, qui viennent boire un verre et faire quelques courses dans les magasins branchés situés de part et d’autre de la rue. Du coup, on a décidé de faire pareil et on a fini la journée en terrasse à profiter de la douceur du mois de Décembre (on faisait les malins puisque la vague de froid venait de terminer!).

Gardenf

Magasin

Un dernier détour par le faubourd Marigny.

Mardi c’est déjà notre dernier jour à la Nouvelle-Orléans, on se dit donc qu’il est plus que temps d’aller faire un dernier tour dans le quartier français et tant qu’à faire de pousser jusqu’au Faubourg Marigny. C’est là bas, et en particulier sur Frenchman Street que l’on peut trouver de bons clubs pour écouter de la musique et notamment du Jazz. Notre hôte nous a conseillé d’y aller le soir pour faire un tour au Spotted Cat, mais finalement une petite flemme nous prend et on ira juste y faire un tour à pied dans l’après-midi (oui on sait, c’est nul!).

Frenchman

Comparé au quartier français, cette partie de la ville fait un peu désordonnée. Les rues partent un peu dans tous les sens (on prend vite l’habitude des trames bien carrées!) et les façades sont de toutes les couleurs. Les gens aussi sont un peu différents, plus jeunes et plus cool, voire un peu clochards sur les bords:) Comme le quartier est assez petit, on a vite fait de faire le tour, et on rejoint donc le quartier français pour aller boire un coup histoire de profiter encore un peu de la ville.

French

La suite ce sera pour un prochain article où on parlera des fanfares et du football (américain bien entendu!). De notre côté on poursuit notre chemin en Floride, et plus précisément à Miami… On espère rattraper vite notre retard… A bientôt!

2 comments

  1. Tom Sawyer, c’est l’Amérique
    Le symbole de la liberté
    Il est né sur les bords du Mississipi. …..ça va raviver des souvenirs aux personnes de ma génération ….. et pour les autres ça sera Treme.
    C’est fou comme ça ressemble exactement à l’idée qu’on s’en fait ! Sauf le quartier où vous étiez qui m’a un peu inquiété je dois vous l’avouer. Mais je vous connais, je sais que vous êtes des aventuriers raisonnables …..
    En tout cas vos photos nous laissent imaginer une ambiance chaleureuse et nonchalante qui nous est complètement étrangère ici. Maintenant vous êtes sous les cocotiers en Floride alors profitez en…ça ne durera pas ! On n’est pas jaloux mais on vous envie quand même un peu (beaucoup). Bises

    1. Tom Sawyer… On y a pensé aussi en voyant le bateau à aube :)
      C’est vrai que la ville ressemble à l’idée qu’on s’en faisait aussi, sans doute en mieux pour certains côtés (la musique, les chênes mousseux et tout tordus, les maisons et leurs chaises à bascule), mais en plus bizarre ou un peu plus violent pour d’autres aspects : l’ambiance sur Bourbon St (rien de méchant mais un peu moins propret que les reste du quartier), et surtout tous les quartiers périphériques. Mais comme vous le dites, on essaie de ne jamais trop franchir la ligne donc tout se passe bien! On profite de chaque minute de soleil et surtout de chaleur de Floride, on sait que ça ne va pas durer et les gros nuages de pluie que l’on voit à la météo nous confortent bien dans cette idée :) Bientôt on ne fera plus les malins!
      Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>