Promenades dans Philly

DSCN0713 (2)

Après avoir fait quelques achats et parcouru le quartier des universités, il nous reste pas mal de choses à voir à Philadelphie. On profite donc des quelques jours qu’il nous reste pour parcourir la ville le plus souvent à pied et profiter des différents quartiers et lieux sympas de la ville.

South Street et Independance park.

Plus que deux jours à passer à Philadelphie. On décide de retourner en ville en passant par South Street histoire de refaire quelques Comics Shops pendant qu’on y est. Comme on y est passé un peu vite la première fois et qu’il fait un beau soleil, cela nous permet de mieux profiter de la promenade. Une fois n’est pas coutume, on part de chez nous à pied en empruntant le début de South Street. Les maisons sont très jolies, il y a plein de petits commerces bobos et surtout des supers vues sur le centre ville et ses grands buildings depuis les rues perpendiculaires à la notre.

DSCN0628

ASouthdébut

Au bout de quelques miles, la rue devient plus populaire avec des boutiques qui vendent un peu de tout (et surtout des pacotilles), des restaurants bon marché, des salons de coiffures… On voit aussi pas mal de fresques sur les murs. Philadelphie est d’ailleurs connue pour son « Mural Arts Program » destiné à remplacer les graffitis sur les murs de la ville par de vraies fresques faites en coordination entre les habitants du quartier et des artistes (dont par exemple Keith Haring). On voulait à l’origine faire un petite tour de la ville pour voir ces fresques (on peut télécharger un guide audio sur internet) mais finalement on a un peu fait l’impasse. Dommage, celles qu’on a vues n’étaient pas les plus belles.

DSCN0624 (2)

aSouthhhh

aSouth2

En revanche, on est passé devant le Philadelphia’s Magic Garden, un espace totalement recouvert de mosaïques et d’objets divers créé par l’artiste « Isaiah Zagar » qu’on ne connaissait pas du tout. Ça nous a un peu fait penser au château du facteur cheval ou aux tours de Watts de Los Angeles. La plus grande concentration de mosaïque est au Magic Garden, mais on en a trouvé plein d’autres en marchant dans le quartier.

aTrash

Après avoir parcouru South Street presque de bout en bout (ça fait long!), on bifurque vers le nord et l’Independance Park. Pour arriver dans ce nouveau quartier, on traverse des petites rues avec des maisons en brique et des trottoirs pavés. Cette fois, entre Boston, Washington et Savannah, on commence à être habitué, mais curieusement on trouve toujours ces quartiers aussi chouettes : chacun a son atmosphère bien particulière.

aQuartier

Finalement on arrive devant l’Independance Park. Ce quartier est un parc national au même titre que le grand Canyon ou même le Capitole et le quartier de Martin Luther King. Du coup, la plupart des visites sont gratuites ou très peu chères et les lieux sont tenus par des rangers. Cette zone en particulier et Philadelphie en général sont très importantes dans l’histoire américaine car la ville est le berceau de la révolution américaine. Du coup, plein de familles viennent ici en « pélerinage » pour voir différents symboles de l’indépendance regroupés dans ce parc : la cloche de la liberté, la déclaration d’indépendance ou la maison de Benjamin Franklin entre autres.

aIdeee

On n’a pas trouvé le quartier très plaisant : le parc se résume plus à une grande pelouse entrecoupée de routes assez larges et sur laquelle sont disposés des grands bâtiments. Pas très vivant ni très joli, mais peut-être aussi que l’hiver n’est pas la saison idéale pour se rendre ici. Après quelques minutes de marche en plein vent, on bifurque donc dans  une rue adjacente pour aller visiter la maison de Benjamin Franklin ou plutôt ce qu’il en reste puisqu’elle a été détruite.

aIndependance park

Aujourd’hui, la maison est symbolisée par une trace au sol et une structure en acier pour donner une idée de la forme du bâtiment. On est censé pouvoir voir un petit musée et l’imprimerie de l’inventeur mais comme les rangers nous conseillent de revenir le lendemain pour avoir une visite gratuite (c’est l’anniversaire de Franklin), on ne va pas plus loin.

aMaison Frankili

On décide d’aller un peu plus loin voir la rue la plus ancienne de la ville. Bof, la rue est mignonne, mais vraiment minuscule et surtout bordée par une autoroute. Comme on a un peu froid, on se dirige vers le centre ville pour trouver un café et y passer un peu de temps avant d’aller un peu plus haut, dans Chinatown pour manger dans un restaurant… chinois comme vous l’aurez deviné. Le lendemain, par flemme et un peu par manque d’intérêt on ne retournera même pas au musée Franklin. Oui, oui, on devient feignants!

aAutre
AFin journée

Reading Terminal Market.

Pour notre dernier jour à Philadelphie, on a décidé d’aller faire un tour au Reading Terminal Market, un grand marché couvert en plein coeur de la ville. Rien à voir avec le marché de Washington de la semaine dernière : celui-ci est bien plus grand et ouvert tous les jours. On profite encore une fois d’y aller à pied, c’est sympa, on passe au pied de grands buildings et par des petits parcs.

aBaladeb

On fait un petit crochet par une des places de la ville où est installé la sculpture « Love » presque devenue l’emblème de la ville. juste derrière la sculpture des skaters s’amusent à faire des slides autour d’une fontaine vide, pendant que des enfants glissent à l’intérieur de la fontaine sur des petites plaques de verglas.

aAlove

On reprend notre route et on arrive au marché installé dans un grand bâtiment en pierre. On a choisi d’y aller en fin de semaine parce que ces jours là, les amishs tiennent leurs propres stands. Ici, les agriculteurs les plus productifs ce sont en effet les amishs qui produisent aussi bien des légumes que du lait, des fromages ou des spécialités à eux. Comme ils n’aiment pas trop être pris en photo, on n’a pas osé mitrailler leurs stands. Pourtant, ce qu’ils proposaient était appétissant : énormes bretzels chauds, viande et fromage roulés dans le la pâte… Que des choses bien riches mais qui avaient l’air bien bonnes.

aMarket

Après avoir parcouru le marché dans tous les sens, en passant des pâtisseries aux livres de cuisine, aux légumes ou même aux bijoux, on décide de s’arrêter dans un stand qui propose le fameux « Philadelphia Cheesesteak » : un sandwich garni de viande de bœuf et de fromage fondu.

aMarchééé

Il y a déjà un petit groupe qui attend d’être placé, on prend donc notre place dans la queue ce qui arrange Thomas qui peut regarder la télé branchée sur une chaîne de sport. Celle qui est en face de nous diffuse du basket alors que celle juste derrière le poteau diffuse un obscur match de foot entre deux équipes italienne. Zut. Heureusement, la gérante est vraiment sympa, elle intercepte Thomas qui s’est déplacé pour aller regarder le match et lui propose de changer de chaîne sur le poste qui est à côté de nous dans la file. Ce qu’elle fait immédiatement, coupant l’herbe sous le pied des pauvres gens attablés occupés à regarder le basket. Oups :)

arestau

Tout ça pour quelques minutes puisqu’elle vient bientôt nous chercher pour nous amener à notre table. On commande nos sandwich accompagné d’un Coca et d’une bière locale. Le sandwich est vraiment un délice, ça aurait été vraiment dommage de partir sans avoir goûté!

aPhillycheesesteak

Quand on sort de table il est déjà 17h (on s’est attablé tard) et certains stands commencent à fermer. On profite donc qu’il y ait moins de monde dans les allées pour refaire un petit tour du marché tranquillement, puis il est temps de rentrer.

aCrazy

Le lendemain il nous reste à refaire nos bagages pour New-York. Il fait moche, il pleut, on est bien content d’être dans le bus une journée pareille! On arrive à destination en milieu d’après-midi et on reprend vite nos marques : nous voilà de retour dans notre premier quartier de Brooklyn, chez nos premiers hôtes. Ça a un petit goût familier, la boucle est presque bouclée… Presque : il nous reste encore dix jours et on est bien décidé à en profiter!

Comme d’habitude, si vous êtes intéressés, voici quelques liens pour compléter cet article :

– Mural Art Program : http://www.muralarts.org/collections/projects/we-youth-restoration

– Philadelphia Magic Garden : http://www.phillymagicgardens.org/about-us/

– Les Watts towers : http://www.wattstowers.org/ ou http://www.greatbuildings.com/buildings/Watts_Towers.html

– Independance Park : http://www.nps.gov/inde/index.htm (en anglais).

2 comments

  1. Salut les loulous, on sent que le voyage arrive à son terme, tout s’accélère, même le rythme des articles !!! Bien vu le petit panneau au marché couvert, la formule est à reprendre !!
    On vous sent de plus en plus américains, il est temps que vous rentriez…
    Bises

    1. On essaie de garder le rythme pour la dernière ligne droite :) Question panneau on en a vu un autre pas mal : « la vie est trop courte pour boire du mauvais vin » :) Comment ça on devient américains? (Disent-ils en buvant un smoothie et chocolat dans des gobelets à couvercles dans leurs pulls New-York et Philadelphie…). Dès qu’on sera rentré on sera dans le bain, adieu les cheesesteaks, bonjour les Mont d’or!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>