New-York, suite et fin

DSCN1500 (2)

On vous a laissé la dernière fois à la moitié de notre récit sur New-York. Notre séjour là-bas a été assez tranquille, mais finalement on a quand même eu le temps de voir quelques trucs… Voici la suite!

D’union Square à Chinatown.

Jeudi on ne prévoit rien de précis : juste faire quelques boutiques en se promenant et aller manger quelques beignets chinois frits à la petite adresse à laquelle on était allé cet été. On se balade donc tranquillement dans les rues en profitant du soleil (malgré le temps un peu frisquet) et des belles vues et rues de Manhattan.

aRueManhattan

En milieu d’après-midi on est affamés, il est temps qu’on arrive à Chinatown. Thomas se souvient parfaitement d’où se situe la boutique, ce qui arrange bien Marion qui n’est plus en état de réfléchir et qui n’a qu’à suivre gentiment (mais en râlant un peu quand même pour cause de faim/froid). On arrive donc dans la petite échoppe et on se commande chacun 5 dumplings pour 1$ chacun. Puis on en recommande une fois 10 et encore une deuxième fois. Oui, on sait, on est des fous, on aurait pu exploser notre budget sur ce coup là! Une fois rassasiés, on peut repartir sereinement jusqu’en fin de journée.

aChinatown

Astoria et le musée de l’image en mouvement.

Vendredi on a un vrai programme de prévu. Le musée de l’image en mouvement situé dans le quartier d’Astoria dans le Queens est gratuit en fin d’après-midi et il parait qu’il est très bien, on décide donc d’aller y faire un tour. Mais avant on a un peu de temps, on part donc à la recherche d’un peson pour… ben peser nos valises! Après six mois à ne trimbaler que nos affaires dans nos quatre sacs, on s’est dit qu’il nous restait un peu de place pour ramener quelques souvenirs. Mais à force d’en ajouter, on n’est plus trop surs d’être dans les clous, ce serait bien de vérifier qu’on ne dépasse pas le poids requis pour l’avion. Finalement après avoir demandé dans quelques boutiques à Manhattan dans lesquels le peson valait plus cher que le supplément bagages (ou quasiment), on a finalement trouvé dans un boui boui du Queens ce qu’il nous fallait.

aPeson

On profite d’être à Manhattan et d’aller dans le Queens pour prendre le métro aérien qui relie le quartier d’East Side à la petite île de Roosvelt Island située juste entre Manhattan et le Queens. Plutôt qu’un métro aérien, notre navette ressemble plutôt à une télécabine comme pour le ski. D’ailleurs c’est une société grenobloise qui s’est occupée de sa rénovation. Le métro nous fait décoller de Manhattan et nous offre une super vue sur la ville. C’est vraiment très beau. On longe aussi le « Queensboro bridge » avec ses voies de circulation sur deux niveaux pour survoler l’East River, c’est impressionnant et très beau (on l’a déjà dit? Désolés).

aCabine

Une petite vidéo pour la vue… Pour ce qui est de la musique, on était bien obligés de la mettre au moins une fois, surtout que Jay Z nous accompagne depuis Miami :)

On a prévu de reprendre le métro (souterrain cette fois) pour poursuive vers le Queens, mais Marion n’a pas vraiment pu profiter de la vue à l’aller, trop occupée à filmer. On refait donc un tour de cabine dans l’autre sens, en échangeant les rôles : Thomas à la caméra, Marion en passager :) aCabineee Comme il ne faut pas abuser des bonnes choses on reprend finalement le métro à Manhattan pour faire toute la traversée de l’East River et arriver vers le musée.

aAstoriaa

On entre directement puisqu’on arrive à 16h pétantes juste à l’heure des visites gratuites. Le musée regroupe tout un tas de choses sur l’histoire du cinéma (des studios sont installés à Astoria) et aussi sur la réaslisation des effets spéciaux, des maquillages… Ça a l’air grand.

aCinema

On commence par le troisième étage, là où sont exposés les costumes de cinéma et les masques. On retrouve « The mask » ou « Mrs Doubtfire », ou plutôt la reproduction des costumes. On passe aussi par la salle jeux vidéos où on peut s’affronter à super Mario sur une Super Nintendo d’époque (Marion malgré un beau départ s’inclinera devant Thomas).

aMuséeFinalement au bout d’une petite heure passée dans le musée on ressort déjà! Le deuxième étage a été privatisé pour la projection d’un film, du coup on ne verra que la moitié de la collection. L’arnaque. Bon en même temps c’était gratuit, on ne va pas se plaindre :)

aNintendo

Du coup on en profite pour aller se promener dans Astoria, un quartier multiethnique, comme on en trouve pas mal dans le Queens. On prend la rue Steinway, du nom des pianos qui sont originaires d’ici et on parcours les petites boutiques installées des deux côtés de la rue. Le quartier est très vivant et animé, c’est sympa. En début de soirée on reprend le métro, il nous reste un bon bout de chemin à parcourir pour regagner notre maison!

aAstoriagossistes

Mauvais temps, marché aux puces et dernier barbecue.

Samedi il fait moche mais bon, ce n’est pas très grave puisqu’on a décidé d’aller faire un tour au marché aux puces couvert. Enfin, c’est ce qu’on pensait jusqu’à ce que Marion mette le pied dans une flaque d’eau bien profonde et aie le pied complètement gorgé d’eau. La journée commence bien. Il nous reste pas mal à marcher pour arriver au marché qui se tient là tous les week-end d’hiver. Le quartier que l’on traverse est assez branché et le début est coquet, mais plus on approche du marché plus cela ressemble à un quartier d’entrepôts.

aBrooklyn

 

aAvantflea

On arrive enfin sur le marché et on voit que nos impressions sont confirmées : c’est le rendez-vous des hipsers et des bobos. Du coup, la plupart des stands de nourriture sont bios ou végétariens et surtout très chers. Mais bon, comme on vient surtout pour voir et qu’on est bobos sur les bords, ça nous plait bien. Bon par contre, Thomas ne se voit pas porter le look hipster jusqu’au bout : petite moustache version années 80, pantalon aux fraises et chaussettes voyantes bien remontées :)

aMarche

Les objets exposés sont assez chouettes, on trouve plein de cartes anciennes, des affiches, des vieux maillots, du mobilier en bois, des chaises vintages… et un grand stand de jouets vintages eux aussi. Le stand préféré de Thomas qui a passé un bon quart d’heure à fouiner dans les rayons entre les figurines star wars, les paquets de cartes de collection de basket, des jouets E.T., GI Joe… Une vraie caverne d’Ali Baba.

aFouilleezet

On fait un dernier petit tour dans une grande salle où sont installés plein de tables et de stands de nourriture. Rien ne nous plait vraiment (les portions nous semblent petites par rapport à notre grosse faim).

aManger

On retourne donc dans la rue à la recherche d’un petit resto. Entre les grandes artères comme Atlantic Avenue dans lesquelles on ne trouve que des garagistes ou des boui-boui et les petites rues cossues ou les tarifs sont un peu élevés pour nous, on commence à désespérer un peu de trouver quelque chose qui nous convienne.

aRue resto

On dégote finalement un petit resto sympa dont la spécialité est le barbecue. Allez, on se laisse tenter pour une dernière portion de pulled pork/coleslaw/frites avant le retour en France.

aRestobarbec

Un dernier tour sur la High Line.

Dimanche il fait beau, du coup on se dit qu’on irait bien faire un petit tour sur la High Line. Il parait qu’un nouveau tronçon a ouvert, c’est une bonne occasion de balade. Après une petite pause pizza, on commence la balade par le sud, là où on l’avait commencée cet été.

aHighline

Cette fois il y a moins de touristes mais plein de New-Yorkais venus faire leur petite balade du dimanche. Dans les endroits où le chemin se resserre on a un peu l’impression de se suivre à la queue leu leu. Pour autant, la balade est toujours aussi sympa et on profite de belles vues sur la villes.

aHigh2

Au bout d’un petit moment nous voilà sur le nouveau tronçon, dont une partie est en fait fermée à cause de la neige (il y en a un petit peu par terre). La seconde partie est un peu moins plaisante pour le moment. Il y a des immeubles énormes en construction de chaque côté et au bout du chemin on se retrouve au-dessus d’une gare de stockage des trains et d’une voie rapide.

aNouveauOn a un peu de mal à imaginer ce que ça pourra donner dans quelques années. En même temps, on se dit que ça risque de devenir plus joli, vu ce qui a déjà été fait sur la première partie. Arrivés au bout de la balade, on redescend au niveau de la rue et nous voilà repartis pour une petite marche à travers Manhattan, le temps d’acheter quelques comics, puis de rentrer au chaud à la maison!

aNouveauuuu

Voilà, cette fois nous sommes arrivés au bout de notre récit de voyage. La suite, c’est la tempête puis le retour en France où tout nous a étrangement paru familier et bizarre en même temps… Finalement, les Etats-unis sont bien plus différents de la France qu’on ne se l’imaginait. Et en même temps on s’est adapté rapidement en prenant de nouvelles habitudes. Tout ça on en parlera dans un dernier (!) article. Ce sera l’occasion de faire un petit bilan sur ces six mois de voyage et sur les différences culturelles France/USA. Alors à bientôt!

7 comments

  1. Superbe avant dernier article, la vidéo est vraiment magnifique. C’est la fin du voyage pour nous aussi car on avait vraiment beaucoup de plaisir à partager votre aventure. Notre lecture du matin va nous manquer…mais on est quand même contents de vous retrouver en vrai !

    1. Eh oui, nous aussi on a un petit pincement au cœur en rédigeant tout ça :) Mais on est aussi contents d’être là, avec plein de choses à faire en plus :)
      Bisous!

  2. Vraiment bien ce métro aérien, ca permet de voir la ville sous un autre angle. Et les cabines sont immenses!! je m’attendais à avoir les petites cabines comme au ski!
    Pour Marion…t’aurais battu à plate couture Thomas si c’était le jeu des canards avec le pistolet orange fluo :)

    1. Oui, c’était trop bien, même le deuxième tour :)
      Et pour le jeu Nintendo, c’est certain que je l’aurais battu (je peux le dire parce qu’on ne peut pas le vérifier!) hahaha!
      Bisous

  3. Marion and Thomas

    here is a free interpretation of a poem by Du Bellay

    Happy the man who like Marion and Thomas has returned successful from their journeys…
    When shall we see again, alas, of our dear L’Isle sur le Doubs,
    Its chimney smoke, and in which season,
    Will we see again that little, modest, plot of earth
    That is a province to us, and far more than we draw here?

    What a wonderful experience!
    I had the opportunity to travel with you and I also revise my English.
    Congatulations ! Wishing both of you happiness in the world !

    Michel

  4. Yo!!!

    Un bien chouette avant dernier article ! c’était cool de vous suivre aux travers de vos articles ! Du coup votre voyages s’arrête pour nous aussi :) Mais qui sait vous avez peut être donné des idées de destination de voyage !! De sure, vous nous avez fait rêver (je dois le dire à chaque commentaire écrit sur votre blog !).

    On espère entendre tout vos péripéties autour d’un mont d’or/raclette/fondu (le repas anti coup de blues du retour de voyages !!).

    Bon retour chez vous les copains !!!

    1. Merci!!! Bon ben même si vous avez envie d’y aller tout seuls peinards, on est opé pour y retourner avec vous!!! Ben oui, vous aurez besoin de nous pour vous montrer les bons coins non? Bon ok, c’est terminé le voyage, on va s’y faire, promis :) Et effectivement, une bonne raclette ou fondue ou Mont d’or devrait bien nous aider à nous remettre :)
      A bientôt!

Répondre à Michel Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>