Miami côté ville…

DSCN8307 (2)

1Nous sommes arrivés il y a presque quinze jours en Floride pour profiter une dernière fois du soleil et de la chaleur avant de reprendre la route vers le nord. Avant de partir explorer le côté nature de Miami, on a pris le temps de parcourir différents quartiers de la ville…

Bye Bye l’Alabama, les étapes avant Miami.

Dimanche il y a quinze jours, on quittait Greensboro le cœur un peu serré comme à chaque fois que l’on fait de belles rencontres pour partir en Floride. Après une nuit passée à Tallahasee, on a rejoint Tampa où on a pris le temps de poser un peu nos valises et de visiter la ville. Mardi matin donc direction Ybor, l’un des quartiers historiques de Tampa : c’est là qu’était située une énorme fabrique de cigares. Aujourd’hui il n’en reste plus que les bâtiments en brique, une grande ligne de chemin de fer et quelques boutiques où on peut encore voir des cigares en pleine fabrication.

Viva ybor

Le quartier se résume à peu de choses près à une grande rue principale bordée de restaurants et de petites boutiques. On s’y est promené tranquillement en profitant du soleil et surtout de la chaleur qu’on avait un peu perdue les jours précédents en Alabama. La rue est sympa, l’ambiance est détendue et assez animée en même temps. On a même croisé une poule qui courait dans la rue, ce qui doit être assez courant vu les panneaux affichés partout dans le quartier!

Yboree

Comme le quartier est assez petit on en a vite fait le tour, on part donc récupérer notre voiture et on décide d’aller plus à l’ouest, du côté de la baie de Tampa. Arrivé sur place, on sort de la voie rapide pour déboucher directement sur une toute petite plage et un café qui la surplombe. Juste ce qu’il nous fallait pour passer quelques heures au soleil, en terrasse, pile au dessus de la mer!

Tampa bay

En fin de journée, on part faire un tour du côté de Clearwater, située juste de l’autre côté de la baie. Le quartier dans lequel on arrive est surtout résidentiel mais on trouve quand même un petit parc qui longe l’eau. De quoi faire une petite promenade tranquille avant de rentrer. Un petit passage à la maison et on repart chez Fred’s, un buffet de cuisine du sud où après deux grosses assiettes (chacun) de fritures de toutes sortes, purée, pain de viande et salade sauce ranch (il faut bien un peu de verdure), on repart repus… et donc contents!

Clearwater

Départ pour Miami…

Mercredi, on reprend la route en fin de matinée, direction Miami. Après avoir roulé un bon moment vers le sud, on arrive à proximité de Naples où on fait une petite pause essence/sandwich, puis on bifurque vers l’est sur la route 41 qui passe juste au bord des Everglades. Si les heures de routes jusqu’à Naples étaient un peu longues, cette partie du trajet est plus sympa : les paysages sont super beaux et en plus il y a une alerte nous disant de faire attention aux panthères ou autres animaux sauvages pouvant se trouver sur la route donc on est à l’affût! Bon en fait on ne verra rien! On s’arrête quand même un petit coup pour jeter un œil au parc et aux fameux airboats qui attendent dans les canaux juste à côté de la route… On a hâte de revenir visiter le parc pour de vrai!

Cever

Finalement on quitte les Everglades et on arrive directement dans l’agglomération de Miami. On se dit qu’on est bientôt arrivé, mais grave erreur : c’était sans compter la circulation dans la ville… Le traffic ici est loin d’être fluide et surtout la conduite est… disons particulière : slaloms entre les files de voitures, téléphone au volant obligatoire, vitesse, klaxons… Toute la semaine on a prié pour qu’il ne nous arrive rien ;) Finalement au bout de 8h de route, dont 3h30 dans Miami, on arrive enfin à North beach où nous attend notre logement pour la semaine.

Miamiaaaaaa

South beach, le quartier art déco.

Pour notre première journée à Miami, on décide d’aller à South beach jeter un oeil à la plage et aux bâtiments art déco qui bordent Ocean Drive. Bon, techniquement, Miami Beach sur laquelle se situent North et South Beach n’est pas Miami, mais une ville à part entière située sur un îlot face à Miami. Tout comme Coral Gables, Coral terrace ou Fontainebleau par exemple. En réalité tout se touche et on ne perçoit pas vraiment la frontière entre les différentes villes, comme si elles n’étaient que des quartiers différents de Miami.

DSCN8309

La plage de Southbeach est immense : sable fin et eau turquoise, on a envie d’y tremper au moins les pieds. On n’a pas pris nos maillots de bain pour pouvoir vraiment se baigner mais finalement on ne regrette pas puisque l’eau est pleine de grosses méduses… On retrouve les postes de secours disséminés un peu partout le long de la côte, un peu comme à Santa Monica, sauf qu’ici ils reprennent le style des constructions de l’île avec toutes leurs couleurs différentes.

Southbeach

Après avoir longé la plage, on traverse le parc qui la sépare d’Ocean Drive pour se retrouver dans la rue devant les grands immeubles art déco. C’est vraiment chouette, on décide donc de se promener au hasard dans le quartier, en remontant vers le Nord puis en repartant vers le sud où on a garé la voiture. Le quartier est beau et très touristique aussi… D’ailleurs, on se dit qu’il va vite falloir reprendre l’habitude de ne pas trop parler tout haut comme si personne ne nous comprend parce qu’on a bien l’impression que la majorité des touristes ici sont français ou québécois!

DSCN8295

Miami

Wynwood et le design Disctrict.

Après avoir testé la circulation dans Miami vendredi en tentant en vain de rejoindre le parc national de Biscayne pour une balade avec des rangers (on en reparlera plus tard!), on décide samedi d’aller faire un tour au design district. Le quartier est connu grâce à Art Basel, une grande exposition d’art et de design organisée dans seulement trois villes au monde : Miami, Bâle et Honk-Kong. On se dit donc qu’il devrait y avoir plein de choses à voir là-bas.

Vuitton

Malheureusement, on se rend vite compte que le Design District se résume plutôt à des boutiques de luxes qui occupent quelques blocs dans un quartier en réhabilitation complète. Les quelques rues centrales sont occupées par des magasins dans lesquelles les marchandises valent tellement cher que parfois il faut attendre que l’on nous ouvre la porte avant d’entrer, comme à la banque. Des vigiles à vélo circulent aussi un peu partout au cas où un habitant d’un quartier voisin aurait la mauvaise idée de pénétrer ici pour rayer une Porsche ou une voiture chromée garée dans la rue… Bref, vous l’aurez compris, on n’a pas vraiment aimé. Après un petit tour dans les rues, on a donc repris la voiture pour rejoindre un quartier voisin : Wynwood.

Wynwood

Le lieu semble déjà un peu plus vivant, ou en tous cas un peu moins bling bling. Le quartier qui était à l’origine celui des immigrés portoricains a été envahi par des centaines d’artistes qui ont entrepris de recouvrir tous les entrepôts abandonnés de graffitis. Et effectivement on a pas vu beaucoup de murs vides!

Wynnn

Comme pour le Design district, l’ambiance est un peu bizarre, on dirait que tout était en ruine et que d’un coup quelqu’un a décidé que le quartier deviendrait branché. Du coup, d’une rue à l’autre, on peut croiser des endroits complètement abandonnés, des rues commerçantes avec des vendeurs de sandwich, des grossistes asiatiques partout ou des cafés branchés avec des jeunes bobos qui font la queue une heure pour un gobelet de café fraichement moulu.

DSCN8437Miamaia

On a quand même bien aimé se promener et pouvoir voir plein de styles différents et des couleurs partout. On a même vu des peintures d’artistes dont on avait déjà croisé les œuvres dans les rues de Montréal.

Maiama

Un tour à Little Havana, le quartier cubain.

Miami est vraiment une ville particulière, notamment parce qu’elle est très au sud des Etats-unis, pas très loin de l’Amérique du Sud et des Caraïbes, notamment des Bahamas et surtout de Cuba. Impossible de ne pas en prendre conscience quand on débarque dans la ville : les épiceries sont cubaines ou sud américaines, et surtout on parle espagnol autant qu’anglais dans les rues. On avait vraiment envie d’aller faire un tour à Little Havana histoire de plonger un petit peu dans la culture (et la cuisine!) cubaine, à défaut de pouvoir aller faire un tour directement à La Havane.

DSCN8481

On arrive donc en milieu de journée dans le quartier qui se résume surtout à la Calle Ocho, la 8ème rue, une grande rue avec quelques commerces autour comme on en trouve plein à Miami et dans toutes les villes américaines. On est un peu déçu, on ne s’attendait pas à arriver à la Havane, mais on pensait quand même que les constructions seraient un peu plus élaborées. Comme on est dimanche, tous les magasins ne sont pas ouverts et il n’y a pas énormément de monde dans la rue. Du coup, il ne se passe pas grand chose. On continue quand même à remonter la rue et au fur et à mesure que l’on avance, on trouve un peu plus de monde, de la musique, un petit parc… Ce n’est pas ce à quoi on s’attendait mais c’est déjà mieux!

Littel

Comme on commence à avoir très faim, on se dirige vite vers un petit restaurant ou plutôt un fast-food pour goûter les sandwichs cubains. Tout n’est pas traduit en anglais sur le menu, on met donc un peu de temps à faire notre choix mais finalement on passe commande et on déguste enfin nos sandwichs. C’était bon, vraiment pas cher et on est bien rassasié, nous voilà repartis.

Littelehaha

Un petit passage à la voiture pour changer de place de parking et remettre quelques pièces dans le parcmètre et on se dirige vers le parc où des dizaines de joueurs de dominos sont réunis. Le parc est vraiment tout petit : juste quelques tables de dominos entourées de deux murs et d’une grande grille. Devant la grille, l’atmosphère est tranquille : des musiciens se sont installés là et quelques personnes les regardent. Mais à l’intérieur ça ne rigole pas : les parties s’enchaînent à toute vitesse. On est resté là quelques minutes à regarder et puis… on est reparti. Finalement, Little Havana n’a pas plus de charme que les autres quartiers de la ville et on en a sans doute plus appris sur la culture cubaine en allant faire les courses dans notre quartier qu’en nous promenant ici. Malgré tout c’était une petite sortie sympa et ça nous aura permis de goûter de bon sandwichs!

DSCN8503Dominos

Avant de rentrer on fait un petit crochet par Coral Gables, un quartier situé un peu plus au sud pour visiter la Venetian Pool, une piscine publique au style assez original. Pas de chance pour nous, la piscine est en travaux, on n’en aura donc qu’un petit aperçu à travers les grilles et les engins de chantier. C’est pas grave, on en profite pour faire une petite promenade digestive dans le quartier :)

Coral gables

Finalement, on a bien aimé passer du temps à Miami. Pourtant, certains quartiers nous ont un peu déçu et la ville en elle-même n’a pas un charme fou. La circulation est vraiment la pire de tout les Etats-unis d’après ce qu’on a pu tester et surtout il faut souvent des heures pour aller d’un point A à un point B, ce qui est un peu agaçant : on a parfois passé plus de temps dans la voiture qu’à se promener proprement dit (merci les Toll). Mais on doit bien avouer que le super climat, les plages et la mer bleue, la nature dans cette région en général nous ont particulièrement séduit. Enfin tout ça on en parlera dans le prochain article!

A bientôt!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 comments

  1. Je ne sais pas pourquoi, mais je me doutais un peu que Miami ne serait pas votre ville préférée… vous devenez un peu difficile , il y a pire que la plage, le soleil, les cocotiers.
    Mais vous avez quand même réussi à trouver des quartier sympas, les graffitis sont superbes et l’allée d’arbres est impressionnante.
    Sans parler de la voiture jaune assortie à la couleur du restau…ça c’est la classe !!!

    1. Oui c’est sur on fait la fine bouche, on a quand meme vraiment aimé et on a passé une super semaine, c’est juste que certains quartiers n’ont pas autant de charme que les villes du sud qu’on vient de traverser… Il y a aussi d’autres cotés qu’on avait jamais vu ailleurs donc c’est chouette pour ça aussi! Bisous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>