Los Angeles : and… Action!

DSCN1383 (2)

On est arrivé à Los Angeles lundi, et aujourd’hui nous voilà déjà partis… Il était largement temps de poster un article, surtout que ce qu’on y a vu nous a vraiment plu! Attention : photos inédites à la fin de cet article :)

Tout le monde nous avait dit de ne pas nous arrêter longtemps à Los Angeles : à part des milliers de voies rapides et des kilomètres de banlieues pavillonnaires, rien de bien intéressant à y faire. On était bien d’accord parce qu’on était aussi persuadés que ça ne nous plairait pas… On est pas vraiment showbiz et paillettes, et à  priori on est pas trop séduit par une ville polluée, congestionnée et vraiment pas écologique! Mais malgré tout ça… On a aimé!

LA

 

Première impression

En partant de Santa Barbara lundi, on prévoyait de passer quelques heures dans la voiture : deux heures pour le trajet et une heure pour les bouchons. Finalement tout s’est passé comme une lettre à a poste : une demi-heure après avoir passé l’entrée de Los Angeles, on arrivait chez nos hôtes. Et pourtant, la ville est encore plus grande que ce qu’on pouvait imaginer. On a calculé que la surface de l’agglomération de Los Angeles est égale à la France-Comté, l’Alsace, la Bourgogne, la Lorraine et la Corse toutes réunies… Et la ville de Los Angeles en elle-même est grande comme 12 fois Paris!

DSCN1207

Le moyen de déplacement le plus utilisé là-bas est la voiture, d’où les centaines de kilomètres de routes à 6 voies, les bretelles qui s’entrecroisent et les superpositions de ponts. Au final, nous déplacer n’a pas été un problème, il est assez simple de se fondre dans le circulation et de se repérer par rapport aux différents quartiers qui nous intéressaient. On a roulé sur les immenses autoroutes, mais aussi dans les petites routes sinueuses qui donnent accès aux collines, comme Mulholland Drive, ou les routes qui mènent au Griffith Observatory depuis lesquelles on a une super vue sur la ville et les grandes lettres blanches d’Hollywood.

Los Angeles

Malgré la circulation et l’étendue de la ville, on ne s’est pas sentis étouffés : ici la plupart de constructions sont des petits bâtiments d’un niveau (ce qui explique en partie pourquoi la ville est étendue) et le soleil, la lumière et les palmiers contribuent à donner une atmosphère agréable à vivre. Encore une fois on a été très bien accueillis par nos hôtes, ce qui contribue sans doute aussi au fait qu’on se soit senti bien ici. On a notamment pu goûter au fameux gombo, un plat typique de la Nouvelle-Orléans d’où est originaire Heather, notre hôte.

Gombo

Venice beach, Santa Monica, etc.

Après avoir un peu exploré notre quartier, Silverlake, on a voulu aller faire un tour plus à l’ouest, vers Venice Beach et Santa Monica. Ça tombait bien, notre hôte devait y aller pour travailler mercredi, elle nous a donc conduit là-bas et montré les coins sympas à voir.

DSCN1230 (2)

On est partis de Venice Beach en longeant les canaux qui ont donné leur nom au quartier. Ici, pas de voiture, un chemin piéton passe entre le canal et les jardins des maisons qui le bordent. Le quartier est vraiment calme et sympa, chacun a son petit bateau amarré devant sa porte, et même si on doute qu’il y ait assez d’eau pour aller bien loin, cela donne un charme que quartier.

Venice canals

Côté plage, une longue allée en piétonne permet aux cyclistes et aux skateurs de circuler et aussi à des gens d’exposer au choix, leurs peintures ou leurs muscles saillants :) De l’autre côté de l’allée s’empilent des boutiques de cigarettes électroniques, de bijoux en toc et surtout de Marijuana qui est légale ici sur prescription médicale… Notre hôte nous a confirmé qu’il n’était pas dur d’obtenir une prescription : pour des troubles du sommeil, un mal de dents ou une maladie grave, le cannabis est un traitement possible :)

Beach

Santa Monica aussi nous a plu, avec sa grande plage et ses cabanes qui nous ont rappelé « Alerte à Malibu ». A quelques blocks de là, la rue principale est bordée de boutiques de toutes les couleurs dans lesquelles on peut boire un café bio, faire du yoga, acheter des vêtements ou des meubles dernière mode et éthiquement responsables. En fait, c’est un bon mélange entre du bobo, du baba cool et du cool tout court, et bizarrement le résultat fonctionne bien! On est partis de ces quartiers conquis, même si on a pas pu prendre beaucoup de photos pour cause de mort subite de notre batterie d’appareil!

Veniceee

Faire les stars ou plutôt voir les stars à Hollywood

Jeudi on a quand même décidé de faire un petit passage à Hollywood boulevard pour voir de quoi ça avait l’air. Pour ce point au moins, on ne s’était pas trompés : Kistch, toc et superficialité étaient au rendez-vous. On a marché sur les fameuse étoiles du Walk of Fame, vu les empreintes de pas et de mains des stars… Mais le quartier (ou plutôt le boulevard) n’est pas vraiment plaisant : de chaque côté s’alignent des boutiques de tee-shirts et de gadgets à 2$, le boulevard est occupé par six voies de circulation pour les voitures et les quelques musées ou théâtres de la rue rivalisent de mauvais goût… Bref, si on a aimé tout le reste, on a vraiment pas été séduits par cette balade.

hollywood

Zombies

Le lendemain en revanche, on a pu voir le vrai visage du cinéma à Los Angeles en allant visiter les studios de Warner Bros et surtout en assistant au tournage d’une série. A midi on s’est entassés dans les petites voiturettes pour faire la visite des studios où on a pu voir derrière les décors et en apprendre un peu plus sur comment sont tournés les films, à quoi ressemblent réellement les décors dans lesquels les scènes sont tournées ou comment travaillent les équipes de tournage.

Warner

Pendant deux heures, on a traversé cette fourmilière que sont les studios, en passant par l’atelier où sont confectionnés les décors, en visitant les fausses rues, les faux cafés et en faisant quelques petites pauses dans les expos consacrés à Batman ou à Centra Perk, le café de Friends pour le temps d’une photo.

friends

On a appris plein de choses et on a vraiment aimé, mais pour être honnêtes on a trouvé ça un peu commercial avec les visites aux musées ou à la boutique… Ce qui nous a surtout plu c’est d’assister au tournage de la série « One Big Happy » en fin de journée. On avait vu par hasard sur internet qu’on pouvait assister gratuitement au tournage de sitcoms, et comme l’une d’elle était filmée ce jour là chez Warner Bross, on s’est dit que ça compléterait bien notre journée de visite.

lfmz

A 16h on était donc au lieu de rendez-vous, dans l’un des grand hangars de tournage. Là on a été accueillis par un chauffeur de salle qui nous a expliqué de quoi parlait la série (si ça vous intéresse cliquez ici) et on a visionné l’épisode qui précède celui dont on allait voir le tournage. Et ensuite c’était parti : les acteurs ont été présentés sous nos applaudissements, la productrice nous a dit un mot, et le tournage à commencé. Chaque scène se déroulait dans les décors installés juste en face de notre petit gradin. Entre nous et les acteurs, toute l’équipe de production et les caméras se déplaçaient de décor en décor pour filmer les différentes scènes. D’un coup d’oeil on pouvait voir les acteurs jouer en direct, l’équipe de production et les cameramen qui évoluent entre le décor et le gradin et la scène filmée dans les écrans situés au dessus de nous. Malheureusement les appareils photos étaient interdits sur le tournage…

warnernnn

On a été surpris du monde qui évolue autour des acteurs : les accessoiristes, les maquilleurs, les producteurs, l’équipe technique…  Au moins une cinquantaine de personnes s’affairent sur le plateau. Les acteurs sont assez épatants aussi : ils enchaînent les scènes et les prises et surtout sont capables de changer leur texte au bon vouloir de l’équipe qui réécrit certaines scènes au fur et à mesure du tournage!

Warnerrr

Le tournage est très long (on est sortis à minuit!), mais heureusement l’équipe est aux petits soins avec le public : les scènes qui ont déjà été tournées nous sont rediffusées pour qu’on puisse suivre le déroulement de l’épisode, le chauffeur de salle fait l’animation pendant les nombreuses coupures entre les scènes (et comme toujours les américains sont bons publics et ne se font pas prier pour faire le show dans les gradins!) et on a même eu droit à des sandwichs, de l’eau et des confiseries. Il faut dire que le public leur est utile puisque ce sont nos rires qui sont enregistrés pendant les prises et qu’on entendra à la diffusion de l’épisode :)

clap de fin

Cette petite virée dans les studios et tout ce séjour à Los Angeles nous a enthousiasmés! Si c’était à refaire on y retournerait sans réfléchir… Mais nous voilà déjà partis, direction Joshua Tree. On a passé notre première nuit dans notre mini motel au milieu de rien, et tout à l’heure on part en balade au milieu des rochers et des yuccas géants!

Motel

 

Petit bonus…

On vous l’avait promis, elles sont toutes chaudes… les photos de la transformation de Thomas! Apparemment la longueur de la barbe inquiétait beaucoup de monde, cette fois elle est rasée :)

Personnellement on aime bien la moustache, ça fait couleur locale, non?

Thomas1 bis

Thomas 22

Thomas 33

Thmas 4

thomas55

 

 

A bientôt!

6 comments

    1. Hahaha, moquez vous :) Bah j’avoue que je n’y ai pas pensé sur le coup, mais si j’y avais pensé j’aurais pris une tasse :)
      Bisous

  1. Joey ou Chandler ? Petit clin d’oeil à une soirée chez Josiane et Michel, je suis sûre que tu y as pensé. …
    Sinon, je ne ferai pas de commentaires sur la transformation de Thomas, si quand même un petit : on se surprend à chercher le numero de matricule !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>