De Telegraph Hill au Golden Gate Bridge

DSCN0466 (3)

Les derniers jours que l’on a passés à San Francisco ont été bien occupés par la recherche d’une voiture à louer pour continuer notre voyage. Cela n’a pas été une mince affaire mais on a fini par trouver. Entre temps, on a quand même pu continuer à visiter la ville, de Telegraph Hill au Golden Gate Bridge.

Rent a Car… et délestes-toi de tes dollars.

On commence par ce qui nous a pris le plus de temps et donné le plus de soucis : la location de la voiture ! San Francisco était la dernière étape pour laquelle on n’avait pas besoin de voiture. Il nous fallait donc en trouver une de toute urgence pour pouvoir continuer notre parcours. On a donc passé toutes nos matinées à courir les agences pour trouver notre « bonheur ». Finalement nous voici avec une petite Chevrolet, bien trop chère à notre goût, mais qui nous permettra de rouler jusqu’à Atlanta (enfin, on espère!). On a glissé une petite photo à la fin de l’article :)
Telegraph Hill et Coit Tower.

Lundi, on a profité d’être au centre ville pour aller faire un tour dans le quartier de Telegraph Hill. Le quartier est juste au-dessus du port, à flanc de colline. Le bus nous dépose à Lombard Street, la rue ultra-pentue dont la descente est en épingles à cheveux.

Lombard

On descend par les escaliers qui sont sur le côté de la route pour se diriger vers la Coït Tower, une tour située au sommet de la colline. Comme partout à San-Francisco, on doit encore monter pour arriver à la tour. Normalement on peut aller dans la tour voir le point de vue, mais celui qu’on a depuis le pied de la tour nous suffit (et il y a une queue de 50 personnes qui attendent déjà pour monter). On fait donc une pause casse-croûte à l’ombre des pins, avec vue sur la tour et la mer… Ça pourrait être pire:)

Coit tower

Pour redescendre, on a lu qu’il existait un petit passage sympa entre les maisons avec des jardins aménagés dans la pente. On décide donc de prendre ce chemin, et effectivement, c’est super beau. Les maisons sont vraiment à flanc de colline et on n’a plus l’impression d’être en ville : tout est calme, on circule sur un chemin en bois entre les arbres et les fleurs, c’est chouette ! Il paraît même qu’il y a des perroquets (des domestiques qui se sont échappés et qui ont formé une colonie)… On les a cherché mais ils ne se sont pas montrés.

Napier lane

Haights Ashbury

Le lendemain, il fait moche et on a passé pas mal de temps à négocier chez Hertz pour notre voiture:). Du coup, on ne part pas pour une énorme ballade. On a repéré un ancien quartier de hippies pas très loin de l’agence de location, on se dit que c’est un bon endroit pour passer le reste de l’après-midi.

DSCN0439

Le quartier est assez semblable aux autres, sauf le long de la rue principale où s’alignent tout un tas de boutiques de vêtements de seconde main, des disquaires, des libraires anarchistes, mais aussi de nouvelles boutiques de vêtements pour Hipsters et jeunes branchés un peu en marge.

Haights1

On voit que le quartier a été le repaire de la « beat generation », mais on sent bien aussi que c’est un peu devenu une marque de fabrique. Malgré tout, les gens sont encore assez mélangés : on croise des touristes a la recherche de vêtements vintages, comme des punks à chien, des familles, des hippies ou des clochards.

Haigthts 3

Et enfin… le Golden Gate !

On ne pouvait quand même pas passer à côté ! Pour notre dernier jour à San Francisco, on est donc allé faire une petite marche dans le parc Presidio, jusqu’à « Baker beach », une plage située en contrebas du pont. Encore une fois on prend le bus pour aller au parc, mais comme le notre met trop de temps à arriver, on change un peu nos plans : au lieu d’arriver à hauteur de la plage, on arrivera au point culminant du parc et on descendra à pied tout en bas. C’était une bonne idée, une fois sortis du bus, on contourne un grand golf (Thomas trouve une balle et la prend!) et on arrive sur une petite route avec une belle vue sur le pont.

 

DSCN0465

On se perd un peu en cherchant le chemin de la plage et on arrive dans un quartier hyper riche où les maisons valent 5 millions de dollars (c’est notre hôte agent immobilier qui nous l’a dit) et où chaque maison à sa Porche, sa Maserati ou sa Tesla. Les maisons doivent avoir une super vue sur le pont et son bien tranquilles juste à côté de la ville. Mais bon, le quartier fait un peu ghetto et les maisons sont parfois très kitsch… On se dit vraiment que ce n’est pas parce qu’on a de l’argent qu’on a du goût !

Riche

Finalement on arrive sur Baker beach : Wouahou !! La plage en elle-même est déjà belle, avec les collines en arrière plan et les énormes vagues, mais en plus le Golden Gate Bridge et juste là, au bout de la plage. Le pont est impressionnant et avec l’océan juste à côté, on se sent tout petit ! On prend notre temps pour se promener le long de la plage, jusqu’à ce qu’il commence à faire frais et qu’on décide de rentrer à l’appartement.

Baker beachHier, on est allé chercher notre voiture, et après avoir fait encore un peu augmenter la facture avec une nouvelle assurance, on est enfin parti en direction de Sausalito et Napa Valley ! Cette fois, finies les vues de loin du Golden Gate Bridge, on le voit de tout près en faisant la traversée jusqu’à Sausalito !

 

Les houseboats de Sausalito

Après avoir traversé le pont, on se retrouve à Sausalito. On s’y arrête un petit moment pour manger sur le port (on a vu un lion de mer!) et se promener sur les pontons entre les petites maisons d’artistes flottantes. Tout est fait de bric et de broc, c’est un joyeux bazar et en même temps c’est assez paisible. Comme on a peu de temps (on est attendu par nos hôtes à Napa), on ne fait qu’un petit tour, mais en reprennant la route, on voit encore plein de « houseboats » le long de la route.

Sausaliotf

Sausaliot

Pour le reste de la ville, ça ressemble un peu à une ville du sud de la France : très touristique et habitée par des familles riches. Mis à part la vue sur San-Francisco et les petites maisons flottantes on ne trouve pas la ville extraordinaire, même si c’est mignon. En revanche, la route jusqu’à Napa est magnifique… Ça s’annonce bien !

Sausalioty

Dans les vignes de Napa

Nous voilà donc à Napa, où on tente pour la première fois le HelpX : on aide des gens dans leur travail pendant 4h par jour et en échange ils nous offrent le gîte et le couvert. C’est nos copains Louise et Antoine qui ont tenté l’expérience en Nouvelle-Zélande qui nous ont fait découvrir tout ça. Pour le moment c’est chouette! On est dans un super paysage, les gens sont sympas et on dort dans une caravane au milieu des vignes :)  Le travail n’est pas trop dur ni trop compliqué pour le moment : promenade du chien, désherbage, plantage et aide à la confection du vin… On vous en dit plus la prochaine fois!

Napa

 

6 comments

  1. Magnifiques ces dernières images de San Francisco, le petit chemin en planche est superbe et les vagues sont effectivement impressionnantes.Votre arrivée à la campagne semble vous faire plaisir en tout cas le cadre à l’air très joli et calme. Votre logement aussi à l’air sympa. Bisous à vous deux.

    1. Oui les vagues sont magnifiques mais redoutables, le dernier jour où on y était 3 promeneurs se sont fait happés.
      La campagne est belle et les nuits sont fraîches dans la caravane.
      On fera un article sur les différents lieu de la campagne bordelaise à l’américaine.
      Bisous à bientôt.

    1. Non non vraiment je ne saurais pas quoi en faire à part du pâté.
      Merci quand même l’intention est généreuse de ta part.
      Une bonne bouteille avec un bon repas, ça nous ira très bien ;)
      Bisous

  2. Thomas au lieu de ramasser des balles de golf tu aurais du ramasser des clés de Porsch ca vous aurait évité des frais pour la location de votre voiture!
    Les vagues sont effectivement impressionnantes…ca change de la méditerranée
    Ahahah promener le chien…ca te rappelle pas des souvenirs ca Marion??!(à la tuilerie)
    On attends la suite maintenant car le coin ou vous êtes à vraiment l’air sympa, ca change des grands building

    1. Oui c’est sur qu’on aurait préféré trouver des clés, même de 205 ça nous allait très bien :) L’océan est impressionnant, surtout le dernier jour…
      Pour ce qui est de promener le chien, je vois très bien ce que tu veux dire :) Effectivement ça rappelle des souvenirs! Je t’avoue que quand on promenait les chiens, je ne pensais pas à un chien comme ça :)
      Pour la suite, elle arrive maintenant, on a préparé l’article à la caravane, il ne reste plus qu’à le poster!
      Bisous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>