De Napa à Santa Cruz

DSCN0872 (3)

Depuis mardi on a quitté Napa pour faire route vers le sud de la Californie. Cette fois, pas d’appartement tout confort, ni de HelpX, on tente le camping dans les parcs nationaux.

Lundi et mardi, derniers jours à Napa.

Notre expérience en HelpX restera un très bon souvenir. Les derniers jours, on a laissé de côté le jardin pour travailler dans la vigne à l’arrachage des feuilles. On a aussi profité de nos après-midi pour visiter la région, dont le joli petit village de Calistoga.

Calistoga 2

Mais surtout, on a pu partager de supers moments avec notre hôte John qui doit surveiller sa santé et donc manger sainement. Quand Cathy, sa femme, a du repartir dans leur maison en ville lundi, il a vu l’opportunité de nous faire goûter ce qu’il aime… Et d’en profiter dans le même temps ! Lundi midi donc, direction le restaurant italien. Au menu : pain au fromage trempé dans l’huile d’olive, deux plats de calamars, crevettes, poulpes, haricots, oignons et olives, le tout frit. Suivis de salades de haricots bien colorées et d’un grand bol de gaspacho chacun. Pour finir, une pizza au salami qu’on a du ramener à la maison (parce qu’on avait l’estomac déjà bien plein).

Ci-dessous, encore quelques photos de Calistoga (parce qu’on a vraiment aimé!)

Calistoga 1

A peine remis, le soir il nous conduisait au camion à Tacos pour commander des énormes bouritos (galettes roulées remplies de riz, porc éffiloché et haricots rouges) et des tacos, puis chez le patissier pour acheter une grosse tarte au citron. Marion a tellement mangé (notamment la fin de la tarte de Thomas), qu’elle s’est sentie mal jusqu’au lendemain :). Le lendemain justement, on a à peine eu le temps d’arracher quelques feuilles dans les vignes (deux rangs = 2 heures) qu’il nous proposait d’aller pique-niquer ensemble avant notre départ. Bien entendu on a dit oui !

DSCN0682

Nous voilà donc partis chez le primeur pour acheter quelques pommes, chez le fromager faire le plein de chèvre, de fromage cremeux au lait de vache et de bleu (locaux et non pasteurisés!), chez le charcutier (qui a étudié en France) acheter du pâté et des cornichons, chez le boulanger prendre une baguette, un brownie au chocolat et un cookie aux cacahètes (il fallait absolument qu’on teste!) et enfin au Delicatessen finir notre panier avec de la roulade, de la mortadelle et de la copa. On était trois, mais on aurait pu largement manger à six! Après tout cela il nous a conduit au milieu des vignes, dans un coin super chouette pour dévorer tout ça… Comme évidemment on avait pas l’appareil photos, on s’est permis d’emprunter les photos de la boucherie sur internet (mais c’est bien celle là, juré!).

Boucher

Retour à la maison pour prendre nos affaires, déposer John – qui nous donne une bouteille – et nous voilà partis pour Santa Cruz. Au final, on aura eu bien plus que ce qu’on pouvait espérer avec cette expérience : la possibilité de connaître des gens supers, quelques connaissances en vin et des bons repas:)

Santa Cruz, ville de surf.

On devait partir tôt au camping pour arriver avant la nuit, mais c’était sans compter le pique-nique, les bouchons, et un arrêt chez Wallmart pour acheter tout le matériel de camping. A notre arrivée à Santa Cruz, il fait nuit depuis longtemps. Un petit passage chez le gardien pour qu’il nous indique où est notre emplacement (et comment fonctionne la lampe qu’on vient d’acheter) et nous voilà à monter la tente dans le noir en rigolant parce qu’on ne sait pas trop où on va se réveiller le lendemain.

camping1

Après une courte et fraiche nuit (froide même), on se réveille dans un chouette parc au milieu des arbres et des broussailles, avec l’océan en arrière plan. Pas question d’avoir aussi froid les prochaines nuits, on part faire quelques achats : couvertures chaudes et bonnets! Notez l’élégance naturelle des campeurs!

camping

Et en effet, la nuit suivante est bien meilleure. Le deuxième jour (jeudi) on fait un petit saut au réveil à la plage qui se trouve au pied du parc, c’est super beau ! On voit même des dauphins jouer dans les vagues.

santacamping

On remonte ensuite défaire notre campement pour faire un tour à Santa Cruz pique-niquer le long de la côte et regarder les surfeurs dans les vagues. Il paraît qu’ici c’est la capitale du surf, la marque O’Neil a d’ailleurs été créée à Santa Cruz. On se dit qu’ils sont fous de surfer si près de la falaise… D’ailleurs les messages aux surfers disparus installés juste à côté nous montrent qu’on a pas tout à fait tort.

santacruzsurf

On passe l’après-midi dans la ville à flaner et à boire des smoothies (point internet au café oblige). La ville est très jolie, on dirait que tout le monde est en vacances. Il faut dire que si les Californiens sont connus pour être détendus, les habitants de Santa Cruz sont les ambassadeurs de la « cool attitude ».

santacruzzzz

santacruzville

En fin d’après-midi on a repris la route pour notre prochain parc : Big Sur… A suivre !

10 comments

  1. Ça aurait été dommage de ne pas passer par la Californie tout de même. Un bon esprit de vacances dans vos photos… Plein de courage a vous pour le camping!

  2. aahh trop bon de voir vos têtes !!! Même avec une dégaine de ouf !
    Ravie que vous ayez kiffé le helpX !
    Ca a l’air vraiment vraiment méga chouette votre voyage !!!
    Bisouuuus
    PS : je sais plus si j’ai répondu à votre mail, sorry about that !

    1. Quelle dégaine de ouf? Mais de quoi veux-tu donc parler? C’est la mode ici :)
      Oui, merci pour le tuyau du HelpX, on va retenter l’expérience bientôt! Bises!!

  3. On sent que Marion a écrit l’article et que l’espagnol ne fait pas encore parti de son patrimoine (burritos, pas besoin de « u »). Vous avez taquiné les vagues ? Et une fois qu’on a gouté les bagels grillés le matin et le smoothie, c’est dur de les abandonner :)
    La bise

    1. Merci Emilie… Petit bug en effet, en revanche, Burrito contient bien un « u » mais pas de « o »! Un partout, la balle au centre :)
      On a pas tenté les vagues pour le moment, trop froid, trop puissant pour nous! Bises!

  4. Super la Californie ! La »cool attitude »de la ville de Santa Cruz , en voilà une cité qui me plairai . John est un homme qui sais vivre ,il est temps de le quitter! Ne changez rien à vos tenues de campeurs, vous allez faire fureur en rentrant .Vos photos nous font envies et rêver, continuez ainsi.
    A bientôt bisous à vous deux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>