Big Sur et la Highway 01

DSCN0916 (4)

Quelques jours passés à Santa Cruz et on reprend la route vers le sud, en empruntant la Highway 01 qui longe toute la côte. Le paysage est magnifique, mais la route est longue…

Jeudi, départ de Santa Cruz

Santa Cruz nous a bien plu et on a un peu traîné avant de partir. On commence donc à rouler sur la Highway 01 en fin d’après-midi. Une fois quitté la ville, on traverse pendant un bon moment des plantations de légumes, en particulier des artichauts… C’est un peu bizarre de voir ces champs tout verts alors que le reste du paysage est vraiment sec.

PLantations

On arrive ensuite le long de l’océan et on commence à avoir un aperçu de la route qui nous attend demain, c’est beau! La nuit tombe vite ici (vers 19h00), on profite donc tant qu’on peut des paysages qui défilent avant d’être dans le noir complet.

Paysages route

Arrivés au camping, il fait nuit noire. C’est pas grave, on a déjà monté la tente de nuit une fois, on est rodés ! On trouve notre emplacement en plein milieu des bois (dont des sequoïas immenses) et en quelques minutes on est installés. Des pros on vous dit !

L’avantage de camper dans les parcs d’états, c’est qu’on est en pleine nature : il y a juste nous, le parc et quelques équipements sommaires mais bien tenus (wc, douches, table de pique-nique et emplacement pour le feu). Enfin, l’avantage, tout dépend du point de vue : quand Thomas est tombé nez à nez avec un gros chevreuil en allant se brosser les dents le lendemain, il ne faisait pas le malin !

Camping big sur

 

 

Vendredi, Big Sur

On a prévu une seule nuit ici, on replie donc notre équipement au petit matin pour pouvoir partir tôt et profiter du frais. Peine perdue, à 10h il fait déjà 84° Farenheit (28°C) et à midi c’est encore pire, la voiture affiche 98°F (33°C). On roulera donc fenêtres grandes ouvertes pour attraper un peu de fraîcheur de l’océan:). On quitte le camping en passant entre les arbres, avec vue sur le relief complètement brûlé par le soleil.

Eout

Puis la route se rapproche de la côte : on longe le bord des falaises, des criques d’eau turquoise et même des plages sur lesquelles on peut voir des dizaines de lions de mer.

DSCN0950

big surrr

Le paysage change beaucoup et s’arrête dès qu’on peut pour l’admirer (et prendre quelques photos pour vous montrer!). On est sympa, on a même fait une petite vidéo juste pour vous :)

Au bout de quelques heures, on s’enfonce dans les terres pour rejoindre notre camping. On commence a en avoir un peu marre de rouler, il fait chaud et on aimerait bien être arrivé (surtout Marion qui se plaint d’être du côté du soleil et donc d’avoir plus chaud!). Le paysage change encore : tout est aride, on est en plein Far West. On se croirait en Andalousie ou au Mexique : les collines sont  désechées, les villages s’appellent San Ynes, San Simeon, Los Alamos ou San Luis Obispo, et tout est en anglais avec traduction en espagnol (42% des californiens sont d’origine hispanique).

ddfsdfsd

Nous qui pensions être plus en altitude et donc plus au frais c’est encore raté. En arrivant au camping il fait toujours 30°C. Quand on voit le niveau du lac qui borde le camping, on se dit qu’il n’a pas du pleuvoir depuis longtemps… Et quand on voit la pancarte « baignade interdite » (le lac est en réalité une réserve d’eau potable), on se dit qu’on a pas fini d’avoir chaud ! Cette fois on préfèrerait presque monter la tente de nuit:).

lkjljlk

On réussit quand même à trouver de l’ombre pour monter la tente et à manger tranquillement au son de la musique mexicaine des gens qui sont installés plus bas. On va finalement se coucher, il y a un peu de vent et donc un peu de frais, on est bien. Notre repos est de courte durée. On est vite réveillé par les joueurs de dominos, et surtout par un groupe de ratons laveurs venus nous piquer le fromage qu’on avait laissé sur la table. A grand renfort de lampe torche et de claquage de mains, on a réussi à les faire fuir et à récupérer le fromage intact dans son emballage. Ouf ! La nuit prochaine on cachera toutes les provisions. Nos voisins mexicains sont partis, la nuit devrait être bonne !

camping2

A bientôt à Solvang !

4 comments

  1. Je bave je bave!!! Cette partie me fais beaucoup plus rêver que la première partie de votre voyage. On pense bien à vous, nous qui sommes sous les couettes avec un bon thé chaud car il pleut et il fait froid.
    Thomas a du avoir une belle frousse devant le cerf !! La prochaine fois, va te laver les dents en chantant assez fort pour leur faire peur….
    La vidéo est top :)
    Bisous les amerloques!

    1. Marion : Ah oui? Nous c’était plutôt l’inverse, on pensait préférer les villes aux paysages. Finalement on aime bien les deux :)
      On a regardé la météo à Besançon hier, en effet il n’a pas l’air de faire trop beau… Mais d’après ce qu’on a vu ça devrait aller mieux jeudi (c’était le point météo) :)
      Thomas : En plus je faisais du bruit, mais ça ne l’a pas effrayé!
      Merci pour la vidéo, encore des soucis de cadrage, on va tenter d’améliorer ça!
      Bisous!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>